La Fleur Larch N°19

Publié par Laboratoire Inolab le

Mélèze – Larix decidua

Identification botanique :

Le mélèze est un « sapin » qui perd ses épines. C’est le seul conifère à feuilles caduques qui peut atteindre 30m de haut. Il pousse sur les sommets montagneux et en bordure de forêts.

Sensations  sentiments : «  Découragement. »

Dès le départ, l’on se sent inférieur aux autres. On se sent inutile et impuissant.

Les  symptômes clés :

L’on s’attend par principe à un échec, il est pratiquement programmé d’avance et chaque nouvel échec vient renforcer cette conviction qui à son tour ne peut qu’engendrer de nouveaux échecs. Un véritable cercle vicieux. L’erreur vient du fait que la personnalité reste trop attachée aux expériences négatives du passé, elle refuse de se laisser guider et ne voit pas ; que les réussites et les échecs ont tous deux leur importance. On est hésitant et passif par manque de confiance en soi.

Le potentiel après la transformation :

L’énergie de Larch aide à débloquer les idées limitées que la personne se fait d’elle-même et à lui faire découvrir ses capacités inemployées. On s’attaque aux problèmes et on analyse une situation de manière réaliste. On reste ferme, même en cas d’échec. On supportera plus facilement l’échec occasionnel, le considérant comme une étape à la réussite. La confiance en vous-même vous permettra de retrouver la notion de persévérance.

Le principe :

Larch représente le principe de la confiance en soi. Dans l’état négatif de Larch l’on se sent inférieur aux autres. Dans la pratique, Larch trouve son emploi aussi bien à long terme qu’en cas de perturbation passagère de la confiance en soi.

Enfant :

Attitude fréquente chez les enfants qui se sous-estiment. Ne pas multipliez les activités extra-scolaires. Le manque de confiance en lui pourrait être surmonter par un sport de combat (judo, karaté…).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *